Manuel de prévention pour ceux qui, comme Klaus, veulent s’aventurer aux commandes d’un chariot élévateur

Tout juste détenteur de son permis de conduire pour chariots élévateurs, Klaus se présente à sa première journée de travail…

Ainsi nous est présenté Klaus qui vient tout juste de décrocher son permis de conduire pour chariots élévateurs et qui se présente à sa première journée de travail.

Son inexpérience et son inattention et son incapacité à respecter les consignes de sécurité provoque de nombreux accidents…

Les aventures de Klaus aux commandes du chariot élévateur se déroule sous la forme d’une vidéo de prévention dont l’objet est d’alerter les salariés sur les causes capables de provoquer des accidents de travail lors de l’utilisation du chariot élévateur dans un entrepôt. Rassurez-vous, la vidéo n’est pas rébarbative puisqu’il s’agit d’une comédie, mais l’humour est noir, très noir. Rarement s’est-on autant amusé en assistant à des accidents du travail. Les mains sont tranchées, les corps coupés en deux…

Les blessures exagérées provoquées par les accidents de Klaus agrémentées de la capacité offerte au spectateur de voir venir à des kilomètres les catastrophes (les consignes de sécurité sont en effet plutôt simples à suivre) ainsi que le rire de répétition (l’ambulance qui vient toutes les deux minutes chercher les accidentés) provoque un rire franc, même s’il est jaune.

Autre élément comique, le décalage entre la voix-off et les horreurs qui se passent à l’écran. Neutre, sans émotion, elle se contente de commenter les conséquences des risques pris par les salariés. Le narrateur est Egon Hoegen ; sa voie est connue Outre-Rhin car il prête déjà sa voix à une série éducative donnant des conseils dans le domaine de la circulation routière. Cet élément apporte une profondeur au film qui, avec son message paternaliste, presque moralisateur, fait porter la responsabilité aux ouvriers : s’ils se font mal, c’est parce qu’ils ne suivent pas les consignes. Cette vision malveillante des problèmes liés au travail est malheureusement en conformité avec la réalité actuelle du monde du travail.

Si Les aventures de Klaus aux commandes du chariot élévateur est une réussite c’est d’abord parce qu’il est drôle et efficace grâce à sa durée. Mais c’est aussi une réussite sur le plan de la prévention. Ce n’est probablement pas le but des auteurs, mais nul doute que certaines situations restent en mémoire et, même si l’on ne conduit pas de chariot élévateur, on n’a pas envie de terminer comme les collègues de Klaus. Dès lors, on comprend l’importance de suivre les consignes de sécurité.

Le film sous-titré en anglais :

Staplerfahrer Klaus – Der erste Arbeitstag – Allemagne – 2001Réalisation : Jörg Wagner et Stefan PrehnInterprètes : Konstantin Graudus, Douglas Welbat, Jürgen Kossel, Dieter Dost…