Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Blutgletscher de Marvin Kren

Blutgletscher de Marvin Kren nous accueille avec un constat alarmiste : Chaque jour qui passe, nous nous rapprochons d’une catastrophe climatique. Les glaces fondent aux pôles, tout comme les glaciers dans les montagnes. Les conséquences sont difficiles à prévoir mais une chose est certaine, la vie sur la Terre va changer, et nous allons devoir évoluer… Le film …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Das letzte Abteil, un film bien plus ambitieux qu’on pourrait le croire

Das Letzte Abteil n’est pas un produit fabriqué sur mesure pour le grand public. Protéiformes car changeant constamment de genres cinématographiques tout au long de ses 90 minutes, le film d’ Andreas Schaap s’attache de surcroît à un sujet difficile lui tenant particulièrement à cœur puisque comme beaucoup, il fut confronter au dilemme… Les espoirs de voir la …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Der Fan d’Eckhart Schmidt, un film exigeant, entre cinéma d’auteur et d’horreur

À la vue de Der Fan, et en particulier de son final à déconseiller aux âmes sensibles, il n’est pas surprenant que l’Allemagne ait donné naissance à un film comme Nekromantik de Jörg Buttgereit (1987). Film exigeant, l’oeuvre de Désirée Nosbusch et de Eckhart Schmidt s’inscrit effectivement et pleinement dans une tradition cinématographique européenne empruntant au cinéma d’horreur …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Der Nachtmahr, un film d’horreur psychologique rude et tourmenté

Film d’horreur psychologique, Der Nachtmahr veut secouer le spectateur et n’hésite pas, pour y parvenir, à utiliser des effets techniques et artistiques, à l’instar d’Irréversible de Gaspard Noé. Depuis qu’elle a pris de l’ecstasy lors d’une fête, Tina (Carolyn Genzkow) est harcelée chaque nuit par des rêves cauchemardesques. De plus, une créature, étrange mais bienveillante, invisible aux yeux …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Die Wolke de Gregor Schnitzler

Die Wolke de Gregor Schnitzler, le film, est l’adaptation du roman éponyme écrit par Gudrun Pausewang. Sorti en 1988, l’ouvrage remporta le SFCD (prix de la SF Allemande). Il devint un best-seller et un livre de chevet pour de nombreux adolescents. Ce ne fut finalement qu’en août 2005 que le tournage de l’adaptation cinématographique commença, sous la direction …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Eolomea, un film de science-fiction nébuleux

Nul doute qu’Eolomea paraîtra particulièrement énigmatique au spectateur qui s’y risquera… Ce film de science-fiction qui s’intéresse plus au cosmos intérieur qu’aux étoiles est également psychédélique tout en étant bien plus introverti que la grande majorité des films du genre. Enfin, il ne raconte pas une seule histoire, mais trois, en même temps et sans respecter la chronologie …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

German Angst ou la définition de la peur, selon un trio de réalisateurs allemands

Avant German Angst, au début des années 90, Jörg Buttgereit avait mis tout le monde mal à l’aise avec ses films Nekromantik 1 et 2, Schramm et Todesking. Entre films d’horreur et films d’auteur, ces chefs-d’œuvre avaient eu un succès d’estime important mais Jörg Buttgereit avait également connu beaucoup de problèmes, en particulier avec la censure. Ces difficultés …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Golden Glove : La gentrification ne ravale pas toutes les façades

Golden Glove a reçu des critiques négatives après sa première au 69e Festival international du film de Berlin, ce qui n’est pas une surprise… il n’est en effet pas toujours facile d’accepter ce que reflète le miroir que l’on nous tend. Le film de Fatih Akin est cru, à l’image de la vie que l’on menait dans les …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Günther Brandl donne de sa personne dans Unholy Ground.

Günther Brandl est un véritable passionné comme en atteste les 60 films auxquels il a contribué, que ce soit derrière ou devant la caméra, Cette passion, il a su la transmettre à son frère Helmut et sa sœur Monika qui gèrent avec lui sa boîte de production, Brandl Pictures. Parfois, ils oeuvrent même devant la caméra, comme c’est …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Hillbilly Holocaust – german splatter not dead

À la fin des années 80, le gore sombre et sordide à la Evil Dead ou façon Lucio Fulci a fait son temps. Au point où Peter Jackson porte le coup fatal en 1987 avec son désopilant Bad Taste. Dans la foulée, ou presque, Andreas Schnaas en profite pour ajouter une nouvelle catégorie au gore avec des films …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Im Staub der Sterne, un film psychédélique fabriqué en RDA

Film grand public, inédit dans nos contrées, Im Staub der Sterne, produit par la RDA, est aussi un film psychédélique, proche de l’expérimental… La RDA ne dispose pas d’une grande tradition dans le domaine de la science-fiction, contrairement à d’autres pays du bloc de l’Est, comme la Pologne ou l’Union Soviétique. Im Staub der Sterne est donc une …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Jonathan sur les traces de Nosferatu

Jonathan de Hans W. Geissendörfer est bien accueilli par les critiques à l’époque de sa sortie, ce qui s’explique aisément par son appartenance au cinéma d’auteur. En effet, Jonathan n’est pas un film de genre ; il s’agit plutôt d’une parabole politique dans laquelle les suceurs de sang exploiteurs symbolisent les oppresseurs décadents. Un jeune homme se rend …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

L’Étoile du silence, divertir sans abrutir

Le premier film de science-fiction allemand est doté d’un budget conséquent pour l’époque et bénéficie de beaucoup d’attention et de soin lors de sa conception avec, en particulier, des effets spéciaux impressionnants. Mais si L’Étoile du silence rencontre lors de sa sortie un succès important, ce n’est pas seulement grâce aux trucages créant l’atmosphère sinistre et surréaliste de …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

L’Histoire sans fin, le film de tous les superlatifs

Avec un budget de près de 60 millions de Deutsche Mark, en 1984, L’Histoire sans fin est le film le plus cher jamais produit en Europe. À un point tel que les producteurs allemands durent aller chercher de l’argent aux États-Unis auprès de la Warner. Ainsi, L’Histoire sans fin est devenu le film de tous les superlatifs… Il …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Laurin, un film d’horreur séduisant plutôt qu’effrayant

Fin des années 80… Alors que le cinéma d’horreur américain sème la terreur dans les cinémas en exploitant les mêmes ficelles que celles utilisées par les trains fantômes, Robert Sigl, un jeune réalisateur de 26 ans livre avec Laurin un film d’horreur séduisant, enchanteur. En jouant sur notre fascination pour la mort et la séduction qu’elle exerce sur …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Le Cabinet du docteur Caligari : Les déambulations contrôlées du somnambule Cessare comme symboles de l’Allemagne d’après-guerre.

Simple marionnette entre les mains du docteur Caligari, Cessare symbolise l’abus de pouvoir de l’état et la jeunesse errant dans une Allemagne sortant de la Première Guerre mondiale. Le Cabinet du docteur Caligari est le film le plus connu de l’époque weimarienne qui s’étend de 1918 à 1933. C’est une période trouble pour l’Allemagne qui porte encore le …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Le Mort dans le filet : pionnier de la sexploitation

En 1962, la RFA démontrait qu’elle était capable de produire des westerns à l’américaine avec Le Trésor du lac d’argent, premier épisode de la franchise Winnetou. Ce que l’on sait moins, c’est que deux années auparavant, l’Allemagne avait également mis en évidence ses talents dans la confection de petites bandes horrifiques sans-le-sous dans la foulée de ce que …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Le Sang du pélican – instinct maternel et sorcière

Les hommes n’ont pas toujours la solution, les femmes ne sont pas toujours passives, les enfants ne sont pas toujours adorables, les films d’auteurs ne sont pas toujours ennuyeux, les films de genre ne sont pas toujours superficiels… Wiebke exerce un drôle de métier que l’on ne voit pas tous les jours au cinéma et pour cause, il …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Le Vampire et le sang des vierges ou la cruelle logique du pendule

À la fin des années 60, un an avant La Nuit des Morts-Vivants de George A. Romero, le Vampire et le sang des vierges est à contre courant de son époque. En effet, miser à 100 % sur le gothique n’était probablement pas une bonne idée… L’échec commercial est si important, qu’on abandonne l’idée de faire du film …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Les aliens débarquent sur Terre dans UFO – ES ist hier

UFO – ES ist hier (littéralement OVNI, il est ici), est le second found footage de Daniele Grieco… Alors que le réalisateur allemand s’intéressait aux fantômes dans DIE PRÄZENS, ce sont les aliens qui sont cette fois-ci à l’honneur de son nouveau film. Pour être plus précis, la forme des œufs et les carnages laissés derrière elles par …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Mädchen mit Gewalt : un titre racoleur pour un film tout sauf superficiel

À première vue, ce huis clos à ciel ouvert s‘adonne au racolage avec sa scène de viol. Mais il ne faut pas se fier aux apparences car Mädchen mit Gewalt de Roger Fritz n’est certainement pas superficiel. Mike et Verner sont deux machos tout ce qu’il y a de plus primitifs. Collègues et amis, ils sont cependant rivaux …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Moon 44 : Dernière station avant Hollywood

En 1990, Roland Emmerich a un objectif très clair lorsqu’il s’attelle à Moon 44 : Entrer coûte que coûte dans l’usine à rêves qu’est Hollywood. Cette ambition ne date pas d’hier. Six années auparavant, déjà, il avait réalisé Le principe de l’Arche de Noé, confus et fastidieux, au succès inattendu, mais déjà un film de science-fiction étonnant pour …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Nekromantik – Art et essai grotesque

Lorsque Nekromantik paraît en 1988, le film de Jörg Buttgereut est immédiatement classé parmi les œuvres dont la vision est difficile à soutenir, au même titre qu’un Massacre à la Tronçonneuse. Nekromantik était effectivement une sacrée épreuve ! Aujourd’hui, la force évocatrice est probablement intacte, mais il est possible que son aspect grotesque joue en sa défaveur. Tobe …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Nekromantik 2 (1991) – le point de vue féminin

L’ombre de la plus célèbres des nécrophiles, Karen Grenlee, plane au-dessus de Nekromantik 2, comme l’atteste le croquis qu’elle a dessiné et qu’on entraperçoit négligemment accroché au mur lorsque Monika fait l’amour avec le cadavre de Robert… En 1979, la jeune Américaine, alors âgée de 23 ans, a subtilisé un cadavre au salon funéraire où elle travaillait comme …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau

Bien que le scénariste Henrik Galeen a changé les lieux, les noms (Dracula devient Orlok, Lucie se transforme en Ellen, Jonathan s’appelle Hutter, etc), supprimé quelques passages et réécrit la fin, on reconnaît immédiatement le Dracula de Bram Stoker dans le film de Murnau. À un point tel d’ailleurs que Nosferatu fait sans nul doute partie des adaptations …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Nosferatu, fantôme de la nuit – humanité aux abois

Avec Nosferatu, fantôme de la nuit, Werner Herzog concrétise le remake de l’un des films les plus importants du cinéma allemand. Appuyé par un casting exceptionnel (Klaus Kinski, Isabelle Adjani, Roland Topor, Bruno Ganz), le réalisateur de Aguirre, la colère de Dieu (1972), propose une interprétation toute personnelle de l’oeuvre remontant à 1922. Pour autant, Herzog ne dénature …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Parapsycho, spektrum der Angst : une approche scientifique de la parapsychologie

Parapsycho, spektrum der Angst de Peter Patzak surfe sur la nouvelle marotte du public apparue dans les années 70. Ainsi, télékynésie, télépathie et hypnose sont au centre d’une anthologie composée de trois histoires. Le format, à la mode dans les années 60, avait été remis au goût du jour par l’Amicus dans les années 70 avec des films …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Pink Rabbit – Jamais trop ambitieux

Pink Rabbit est un mélange de drame, d’horreur et de psychokiller, mais c’est aussi surtout un véritable tour de force. En effet, la réalisatrice Zetkin Yikilmis a réussi à livrer un film tenant debout malgré un budget de seulement 4 000 €… Effets spéciaux, décors soignés, étude psychologique, passages absurdes… Pink Rabbit est une œuvre généreuse qui propose …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Schatten aus der Zeit, une adaptation lovecraftienne aux formes indéfinissables

Dans le mythe de Cthulhu et des Grands Anciens fondé par Howard Phillips Lovecraft, L’Abîme du temps (titre original : The Shadow Out of Time) tient une place importante car elle éclaire de manière significative les origines de ces êtres qui ont habités notre planète bien longtemps avant l’apparition de l’homme. En 1975, la longue nouvelle écrite entre …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

The Wolf de David Brückner : Bloody Bird revisité

The Wolf de David Brückner est un slasher dont les protagonistes sont les membres d’une troupe de théâtre en répétition, ainsi qu’un assassin portant un masque d’animal. Bien sûr, Bloody Bird nous vient automatiquement à l’esprit, d’autant plus que le film partage d’autres points communs avec le petit chef-d’œuvre italien, à savoir la même unité de temps (une …
Le cinéma allemand par genre : SF, Fantastique, Horreur

Unheimliche Geschichten, cinq histoires mettant en scène la Catin, le Diable et la Mort.

Unheimliche Geschichten se compose de cinq histoires, dont le ciment est joliment assuré par la rencontre dans la boutique d’un libraire, de trois singuliers personnages : la Catin, la Mort, le Diable. Tous les trois prennent vie et sortent littéralement des peintures les hébergeant. Dès lors, ils passent la nuit en s’amusant à lire des histoires les mettant …

Campagne de don pour Thrillerallee

Si vous le souhaitez, vous pouvez soutenir notre site dédié au cinéma allemand qui vibre en nous offrant quelques euros.
Ça nous ferait très plaisir :-)